AccueilDémocratie

Intervention d’Emmanuel Macron mercredi : Valérie Pécresse saisit le CSA

Publié le

par Astrid Van Laer

"On ne peut pas avoir un président candidat qui se fait ouvrir les chaînes de télévision à la demande", a-t-elle dit.

Intervention d’Emmanuel Macron mercredi : Valérie Pécresse saisit le CSA

À gauche : E. Macron © REUTERS / Bernadett Szabo
À droite : V. Pécresse © Le Tellec Stephane / ABACA via Reuters Connect

Lundi, la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a annoncé qu’elle saisissait le CSA après l’annonce d’une émission télévisée avec Emmanuel Macron mercredi soir, au moment même où elle-même devait intervenir sur BFM TV.

"J’ai saisi le CSA" car "on ne peut pas avoir un président candidat qui se fait ouvrir les chaînes de télévision à la demande et pendant des heures fait sa campagne, alors que ses adversaires doivent se contenter de cinq minutes de duplex pour lui répondre", a affirmé Valérie Pécresse lors d’une visite à Calais.

"Ce n’est pas ma conception de la démocratie" et "je demande au CSA de rétablir l’égalité des temps de parole et le fair-play démocratique", a-t-elle ajouté.

"Valérie Pécresse est devenue une obsession pour Emmanuel Macron"

Les chaînes de télévision TF1 et LCI ont annoncé lundi qu’elles diffuseraient mercredi à 21 h 05 un grand entretien avec le président de la République, dans lequel il sera interrogé sur le bilan de son quinquennat. Or la candidate LR devait à la même heure participer à l’émission politique Face à BFM, programmée à 20 h 50.

Cette émission a été reportée, a-t-on appris de sources proches de Valérie Pécresse et auprès de la chaîne. "Il n’y a pas de hasard", assure-t-on dans l’entourage de la candidate, en estimant que "Valérie Pécresse est devenue une obsession pour Emmanuel Macron, jusqu’à choisir le moment où il programme ses interventions".

"La chaîne a dû annuler et reporter le rendez-vous compte tenu de l’interview d’Emmanuel Macron", a-t-on précisé chez BFM TV. La date n’a pas encore été fixée pour reprogrammer cette émission.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :