AccueilPlanète

"Jusqu’à 40 % des aliments produits dans le monde ne sont jamais consommés" : WWF alerte sur les quantités "scandaleuses" de nourriture gaspillées par l’Europe

Publié le

par Astrid Van Laer

Dans l’Union européenne, 173 kg de nourriture sont perdus par personne et par an.

"Jusqu’à 40 % des aliments produits dans le monde ne sont jamais consommés" : WWF alerte sur les quantités "scandaleuses" de nourriture gaspillées par l’Europe

Images d’illustration :
À gauche : © Raja Islam via Getty Images
À droite : © Justin Sullivan / Getty Images via AFP

"Produire des aliments qui ne nourrissent personne" : un concept ahurissant ? Dans son dernier rapport intitulé "L’Europe dévore la planète", WWF alerte sur le fait que, contrairement aux idées reçues, l’Europe "contribue négativement aux équilibres alimentaires mondiaux" et pointe notamment du doigt les quantités astronomiques de nourritures gaspillées par l’Union européenne chaque année, dressant un bilan effarant de la situation. Des dizaines de milliers de tonnes.

"Jusqu’à 40 % des aliments produits dans le monde ne sont jamais consommés", rappelle WWF. Et d’ajouter que pas moins de "931 millions de tonnes de nourriture sont jetés chaque année [dans le monde] par les consommateurs, les détaillants et le secteur de la restauration", se basant sur l’indice de gaspillage alimentaire du Programme des Nations Unies pour l’environnement.

L’ONG alarme particulièrement sur la responsabilité européenne : à échelle individuelle, les ravages du gaspillage alimentaire représentent pas moins de 173 kg de nourriture gaspillée par citoyen européen et par année, et ce selon "les meilleures estimations". Un chiffre ahurissant.

Le rapport explique comment l’Europe "gaspille des quantités scandaleuses de nourriture, avant même qu’elle ne soit récoltée". Parmi les principales causes du gaspillage listées par WWF, on retrouve notamment la surproduction agricole, la demande du marché, les commandes annulées ainsi que les conditions météorologiques extrêmes.

"Scandaleux"

La responsabilité de l’industrie des produits de la mer est également mise en exergue par l’ONG, qui rappelle qu'"outre le gaspillage alimentaire en aval de la chaîne de valeur et lors de la transformation des produits de la pêche, de grandes quantités de produits de la mer sont gaspillées par les rejets et les prises accessoires d’espèces indésirables dans les pêcheries".

Et ce gaspillage jugé "scandaleux" par le rapport a évidemment des conséquences multiples et non négligeables puisqu’il entraîne sans surprise "un coût exorbitant pour notre climat et la biodiversité", est-il souligné. En effet, ces effets sont très concrets : à échelle mondiale, le gaspillage représente pas moins de 8 à 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, d’après WWF.

Pour un "avenir plus durable", l’ONG exhorte l’Union européenne à procéder à des changements immédiats. "Réduire de moitié le gaspillage alimentaire est à notre portée si nous adoptons les bonnes mesures", assure-t-elle, arguant qu’il faudrait "réduire massivement l’empreinte agricole de l’Europe, sur son territoire et à l’étranger" pour qu’il en résulte "des avantages considérables pour le climat, la biodiversité et le bien-être des personnes". "Des opportunités pour restaurer notre capital naturel" pourraient alors éventuellement apparaître.

À voir aussi sur news :