AccueilSociété

Afghanistan : un homme accusé d’avoir vendu près de 130 femmes en esclaves arrêté

Publié le

par Astrid Van Laer

Ghazni, Afghanistan, novembre 2021. (© Hector Retamal/AFP)

Il ciblait des femmes pauvres, désespérées de voir leur vie s’améliorer.

Les talibans ont arrêté un homme accusé d’avoir vendu en servitude plus d’une centaine de femmes dans le nord de l’Afghanistan, après leur avoir fait croire qu’elles seraient mariées à des hommes plus riches qu’elles, a-t-on appris mardi de sources policières.

Cet individu a été arrêté lundi soir dans la province de Jawzjan, dans le nord du pays, a indiqué à la presse le chef taliban de la police provinciale, Damullah Seraj. "Nous en sommes encore au tout début de l’enquête. Nous espérons en apprendre plus sur ce dossier plus tard", a-t-il déclaré.

Mohammad Sardar Mubariz, un responsable local de la police, a expliqué à l’AFP que cet homme ciblait des femmes pauvres, désespérées de voir leur vie s’améliorer. Il leur promettait de leur trouver un mari capable de subvenir à leurs besoins, puis les envoyait dans une autre province où elles étaient vendues comme esclaves. Il est accusé d’avoir ainsi vendu près de 130 femmes.

La hausse de la pauvreté est le grand défi du gouvernement taliban, au pouvoir depuis août, qui s’efforce de contenir la criminalité en découlant avec une série de vols et enlèvements récemment recensés dans les grandes villes. Les talibans doivent aussi lutter contre la corruption, qui avait gangrené l’administration ces deux dernières décennies.

Mardi, le ministère de l’Intérieur a ainsi annoncé avoir arrêté 60 personnes accusées d’avoir fabriqué de faux documents pour obtenir des passeports. Parmi elles figurent des membres du service dédié aux passeports au sein du ministère. Le ministère a précisé avoir temporairement fermé ce service pour entretien.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :